Corsica CSM

Le premier forum sous marin pour les Corse et leurs amis...


    virée en sardaigne 2

    Partagez

    la grenouille
    Sciaena umbra
    Sciaena umbra

    Messages : 364
    Date d'inscription : 24/07/2010
    Age : 67
    Localisation : cannes

    virée en sardaigne 2

    Message  la grenouille le Mar 23 Sep - 18:18

    Posté aujourd'hui, 17:48

    2 ème jour:



    même condition d eau de soleil de tout!

    ma femme et moi décidons d aller tremper dans une autre crique, à 200 m environ de la première;bonne séance de natation, le décor extérieur est un gros éboulis qui continue sous l eau.après ça nous rentrons au bord et je repars aussitôt avec mon petit matos (palmes,masque, tuba ,gants ,chaussons et ceinture de 2kg.

    je croise un chasseur, il vient de remonter avec un joli mérou(8/10 kg) et le met sous la bouée ou est déjà accroché un magnifique sar tambour;je reste à bonne distance et l observe: il réarme son fusil, un gros bois à double sandow, se prépare en surface puis plonge.bien que je sois à plus de 20m de lui, je le vois parfaitement durant sa descente et il se pose entre 2 méga blocs.

    ici , c est de la chasse profonde ! il remonte et l on se fait un signe de la main.

    je m éloigne et continue ma promenade.j aimerai être sous l eau sans arrêt, des blocs à inspecter à perte de vue

    je m avance, passe une pointe avec un nouvel éboulis et arrive sur une zone sableuse. de la surface, que vois je ?un fusil posé au fond; pas possible me dis je!!je descend , l attrape, la prise est moins bonne ..un challenger immersion comme neuf

    ma femme ne va pas me croire; en effet quand j arrive au bord , j entend "tu vas pas vider la mer de tout ce qui traine !!".

    celui la , je le garde pas , je le donne à un touriste français chti qui débute la chasse.

    pour le sk 40, j ai trouvé la solution il rentre juste dans mon sac de palme (déjà bien plein) mais je laisserai la flèche à l hotel.



    3 ème jour:



    cette fois , j ai décidé d aller voir un très longue jetée situé à plus d 1 km de ma mise à l eau; les conditions ont bien changées dans la nuit , une grosse houle frappe les rochers ,une houle de fond avec un méga ressac.la mise à l eau est sportive, l eau est chargée en surface de particules diverses, la visi est réduite à 3/4 m,mais passé cette "eau trouble" , la transparence est la .

    à tout hasard et histoire de vérifier le bon fonctionnement de ce fusil, je promène le sk 40 qui se révèle très maniable  dans cette machine à laver.même très profond, je suis remué dans tous les sens.

    de très jolis rougets se baladent ainsi que des "troupeaux " de sars.les blocs et tétrapodes se perdent dans le bleu profond; je croiserai des poissons inconnus sur la cote d azur.a part quelques dentis bien craintifs et des daurades trop petites à mon gout, rien de tirable, si ce n est que de très jolis sars se faufilant dans le dédale des blocs.

    arrivé au bout de la jetée, je suis moins exposé au ressac et je me rapproche du bord.un canard et je coule sans bruit, la pente continue mais je me pose sur 18;je regarde à droite, beaucoup de poissons nagent en tous sens:mulet,barra sars, je tourne la tête à gauche et une grosse daurade effectue son demi tour et passe derrière un rocher.je remonte et silence et redescend peu de temps après  en attendant le passage du poisson un peu plus loin; je me dis qu elle est forcément dans les parages , l ayant vu partir lentement.

    5 ou 6 agachons plus tard, posé sur 14, je la vois un peu lointaine; elle fait mine de venir bifurque et repart en sens inverse et moi j attend .la voila qui passe à 3 m , peut être un peu plus( l eau transparente est trompeuse), je l ajuste et vise derrière la tête et tire;le moulinet est serré juste ce qu il faut au cas ou mais contrairement à mes daurades bretonnes, pas de rodéo, elle tombe avec la flèche ,l arête centrale brisée, juste quelques contractions musculaires.

    elle est belle , pas 4kg mais 3,5 sans doute.

    décidément septembre me réussi pour les daurades!

    n ayant pas de couteau ni d accroche poisson , je laisse l animal sur la flèche et attaque le long trajet retour, face à la houle.

    si l entrée dans l eau fut sportive , la sortie sera bien plus difficile, mais avec de la patience et sans précipitations , je sors de l eau sans casse.

    arrivé à l hôtel, je donne le poisson au chef à la cuisine; le soir au repas devinez ce que j ai mangé ? de la daurade....pas du tout , il y avait du mérou au menu (je crois que le chef à ramené la dodo à la maison!  ).

    le lendemain  fut une journée de promenade en bateau à longer des falaises immenses(800m de vertical pour la plus haute) sur 30km de long, truffées de grottes et  entrecoupées de plage de sable fin




      La date/heure actuelle est Sam 29 Juil - 13:44